1

Avis
d'expert
Sylvie Krinterberk
40% d'avis positifs
40% Complete
( 5 personnes )
Objectif 

Booster le système immunitaire et prévenir les crises

Le jeûne intermittent est de plus en plus pratiqué en raison des bienfaits qu’il produit sur l’organisme. Mis au repos, cette pratique thérapeutique permet alors d’éliminer plus efficacement les mauvaises toxines accumulées, limiter l’inflammation causée par certains aliments que nous consommons, mais également de réguler le taux de glucose. Jeûner de manière régulière lorsque l’on souffre d’arthrose, peut ainsi permettre à notre corps d’espacer les crises.

Origine

Le jeûne intermittent consiste à espacer la prise de nourriture sur des amplitudes horaires plus ou moins longues. On alterne alors prise de repas et abstinence comme le faisait le chasseur cueilleur de la période paléolithique. Il est de plus en plus utilisé pour agir sur certaines pathologies chroniques ou dégénératives. Mis au repos de façon régulière, notre organisme se régénère naturellement et rééquilibre également son taux de graisse et de sucre qu’il est important de surveiller lorsque l’on souffre d’arthrose.

Bienfaits

Le jeûne intermittent est également connu sous le terme de "fasting". Lorsque l’on souffre d’arthrose, cette pratique permet d’une part, de mettre son corps au repos pour qu’il soit mieux à même de se défendre face aux agressions, et ainsi rééquilibrer son métabolisme, et d’autre part de mieux maîtriser son taux d’insuline. Ce "fasting" permet alors de libérer son organisme des mauvaises toxines et booster les hormones de croissance. La diminution de l’activité inflammatoire s’avère significative.

Utilisation au quotidien

La pratique du jeûne thérapeutique doit se faire de manière encadrée, dans de bonnes conditions pour en retirer tous les bienfaits. Il est possible de le faire à plusieurs lors d’un stage dédié et proposé notamment par la Fédération Francophone de Jeûne et Randonnée (FFJR).

Il est nécessaire de se préparer au mieux en évitant toute source de stress. Il doit également être rythmé par des pauses et un peu d’activité physique pour bien oxygéner les cellules.

Lorsque l’on jeûne, il est important de boire. Eau, infusions et bouillons de légumes seront les seules boissons ingérées.

Le jeûne doit être adapté à vos besoins afin qu’il soit efficace et sans danger. En fonction de votre profil, il peut être plus ou moins long allant de quelques heures à plusieurs jours. Il est possible de jeûner un jour par semaine ou, pour plus de facilité, jeûner sur un nombre d’heures précis notamment le soir à partir de 19h jusqu’au lendemain jusqu’à midi environ. La phase de sommeil permet ainsi de mieux supporter le jeûne et se fait tout en douceur pour l’organisme.

Ils ont essayé ... Jeûne intermittent

40% d'avis positifs
40% Complete
( 5 personnes )

Les retours d'expérience de la communauté (4)

négatif
Portrait de David
Portrait de David
David
Le 01 mai 2018
Etat général
50
Mobilité
50
Douleurs
50
Portrait de Marine
Portrait de Marine
Marine
Le 01 mai 2018
Etat général
74
Mobilité
50
Douleurs
50
positif
Portrait de Malick
Portrait de Malick
Malick
Le 01 mai 2018
Etat général
97
Mobilité
50
Douleurs
74
Portrait de Ando3
Portrait de Ando3
Ando3
Le 01 mai 2018
Etat général
50
Mobilité
50
Douleurs
50
Portrait de Malick
Malick
Le 01 mai 2018
Portrait de David
David
Le 01 mai 2018
Portrait de Ando3
Ando3
Le 01 mai 2018

1 Parole(s) d'expert(s)

Voir ce qu'en pense les professionnel(le)s de santé et de bien-être

Portrait de Sylvie Krinterberk
Sylvie Krinterberk
Le 01 mai 2018
Naturopathe
Lorsque l’on pratique le jeûne intermittent, il est conseillé de jeûner pendant une plage horaire...