Objectif 

Soulager les douleurs articulaires et se détendre

Le tai-chi est une activité située à mi chemin entre les techniques de combat et la gymnastique douce1. Elle permet d’apprendre à maîtriser sa respiration et à travailler la souplesse ainsi que l’habileté du corps mais aussi à soulager les douleurs articulaires liées à l’arthrose2.   

Origine

Issu de la médecine traditionnelle chinoise, le tai-chi ou “tai-chi-chuan” désigne littéralement la “boxe du faîte suprême”. Il s’agit d’un art martial “interne” qui comporte une dimension physique et spirituelle qui vise à apprivoiser son énergie appelée “chi”, dont le but est de relier les choses et les êtres entre eux3.

Bienfaits

Une étude scientifique menée par des chercheurs américains et parue dans la revue anglophone “Osteoarthritis and Cartilage”4 a démontré que la pratique du tai-chi était particulièrement bénéfique pour les personnes atteintes de l’arthrose du genou5.

En effet, 122 personnes ont suivi un programme de tai-chi à raison de deux séances par semaines pendant 12 semaines. Selon les chercheurs, les résultats sont les suivants : ils ont constaté une diminution effective de la douleur mais aussi un développement musculaire et une meilleure forme auprès des volontaires. D’après eux, cette étude révèle l’importance des méthodes “corps-esprit” (méthodes douces) dans une démarche de soin complémentaire lié à l’arthrose du genou, et à l’arthrose dans sa globalité.  

Une pratique régulière du tai-chi permet de travailler l’endurance et la souplesse du corps grâce à des exercices et mouvements adaptés. Elle ferait également beaucoup de bien au mental notamment grâce à la maîtrise de la respiration mais aussi à travers des exercices de relaxation, qui permettent de se détendre. Elle est source d’évasion et permet de s’extraire temporairement des douleurs subies, de prendre du recul et d’apprendre à maîtriser la douleur pour mieux vivre avec au quotidien6.  

Les bons mouvements

En terme de pratique, le tai-chi s’attarde plus sur la technique employée qu’à la force, à l’effort ou la vitesse du mouvement : ce n’est pas un sport de compétition.

Pratiquer le tai-chi au quotidien

A l’instar des pratiques de soin comme le yoga, le tai-chi se pratique sous forme de cours collectif encadré par un professionnel en la matière7.

Il existe plusieurs types de tai-chi, le plus populaire étant le “yang” qui permet de travailler sur des points critiques relatifs à certains problèmes de santé comme la gestion de la douleur pour l’arthrose.   

Chaque séance débute par un échauffement prodigué par le professeur, basé sur certaines poses corporelles comme le cercle dans l’air, le déplacement du centre de gravité. Ces figures mettent en scène une chorégraphie du corps légère et fluide, répétée à chaque début de séance8.  

Le choix de l’instructeur est également très important : renseignez-vous sur sa qualification et demandez à participer à un cours d’essai pour vous assurer que la pratique vous plaît et correspond à vos attentes.

Les séances peuvent prendre place en intérieur (dans un studio) ou en extérieur. En ce qui concerne le matériel, il est recommandé de s’équiper d’une tenue souple et de chaussures/chaussons confortables. Pour trouver un cours ou se renseigner sur la pratique, la Fédération des Arts Energétiques et Martiaux Chinois (FAEMC)9 met à disposition du public un annuaire10 permettant de trouver toutes les associations et les cours dans sa région.   

Fréquence

Comme toutes les activités physiques, c’est la régularité de la pratique qui permet de révéler les améliorations que l’on peut constater sur le bien-être et la mobilité des articulations.

Voici les recommandations de Philippe Gouédard, professeur de tai-chi au club “Club Ju Jitsu” à Paris : “Je pense donc que 10 minutes quotidiennes, c’est largement suffisant en semaine : par exemple, pratiquez un mouvement de base (une posture), et le week-end, faites les mouvements enchaînés. Et puis, si dans la journée, vous vous sentez stressé, fatigué, faites quelques respirations au calme. Si vous devez parler en public, affronter une situation conflictuelle... faites un temps de silence, détendez-vous et concentrez-vous sur la respiration.”11

En résumé, il suffit d’adapter sa pratique du tai-chi à son quotidien et de trouver un rythme propre à soi.

Mises en garde et contre-indications

Avant de s’essayer à cette pratique, il est fortement conseillé d’en parler à son médecin. En effet, il convient de s’assurer qu’elle soit compatible avec le type d’arthrose subi et le stade d’évolution de la maladie, pour ne pas abîmer encore plus les articulations et provoquer l’effet contraire que celui destiné initialement, à savoir soulager les douleurs et se renforcer musculairement. Comme il s’agit d’une pratique douce, aucune contre-indication n’a été constatée.

Résultats

Deux types de résultats peuvent être relevés : les résultats physiques et les résultats psychiques. Grâce à une pratique quotidienne et régulière, les articulations gagneront en mobilité et en souplesse. Elles seront moins douloureuses et faciliteront les gestes simples du quotidien comme les flexions effectuées pour s’asseoir et se relever. De plus, le corps gagnera également en tonicité.

Sur le plan psychique, le tai-chi permet de se détendre et de prendre de la distance par rapport à la douleur (comme la sophrologie). Elle permet de gagner un état d’esprit zen et positif, capable d’appréhender la maladie jour après jour.

Ils ont essayé ... Le tai-chi

75% d'avis positifs
75% Complete
( 4 personnes )

Les retours d'expérience de la communauté (4)

négatif
Portrait de coucou98293
Portrait de coucou98293
coucou98293
Le 18 avril 2018
Etat général
40
Mobilité
50
Douleurs
18
positif
justine Carbonneaux
Le 14 août 2018
Etat général
64
Mobilité
50
Douleurs
79
Portrait de Marine
Portrait de Marine
Marine
Le 01 mai 2018
Etat général
99
Mobilité
98
Douleurs
78
linotte341216
Le 18 avril 2018
Etat général
93
Mobilité
86
Douleurs
73
justine Carbonneaux
Le 14 août 2018
Portrait de Marine
Marine
Le 01 mai 2018
Je pratique deux fois par semaine et ça me fait beaucoup de bien.
Portrait de coucou98293
coucou98293
Le 18 avril 2018
J'ai pratiqué le taï chi chuan pendant un peu plus d'un an. Cela me plaisait bien mais le fait que...
Aucune parole d’expert pour le moment