Objectif 

Contourner les protéines animales

Les protéines sont nécessaires au bon fonctionnement de notre organisme. Nous les trouvons à la fois dans les viandes animales mais également dans les végétaux. Si les protéines animales sont facilement assimilables et complètes, elles sont toutefois trop riches en lipides. Elles favorisent également l’inflammation car trop riche en acides gras. Face à une consommation de viande aujourd’hui trop élevée, il est primordial de modifier notre consommation quotidienne et de puiser cette source de protéines dans les végétaux tout aussi nutritifs. Les protéines végétales sont alcanisantes, l'idéal lorsque l’on souffre de douleurs articulaires… Pour profiter de tous les bienfaits et limiter l’inflammation, il est nécessaire de les alterner.

Origine

Les produits végétaux (céréales, légumineuses, fruits et légumes) sont une composante essentielle de l’alimentation chez bons nombres de populations sédentaires. Parmi les aliments les plus riches en protéines végétales, la spiruline (une micro-algue) occupe la première place pour sa forte teneur en protéines.  Elle est suivie par les légumineuses (légumes secs et soja) mais également par les fruits secs oléagineux et les céréales. Riches et variés, leur consommation apporte à notre organisme de nombreux bienfaits nécessaires à notre bon fonctionnement

Bienfaits

Les protéines végétales sont plus digestes, moins acidifiantes et donc moins inflammatoires. Elles se composent de moins d’acides aminés que les protéines d’origine animale. Leurs apports plus légers en lipides (par rapport aux protéines animales) permettent de limiter le développement du cholestérol. De plus, elles participent au renouvellement des tissus musculaires et de la masse osseuse. L’apport quotidien recommandé est d’environ 0,8 à 1g par kg.

Composition

Les céréales, oléagineux et légumineuses font partie des protéines végétales. Ils sont riches en protéines, en fibres et en glucides complexes (sucres lents) mais également en magnésium, en fer et en sélénium, un antioxydant puissant. Ces vertus permettent de limiter le taux d’inflammation dans l’organisme. Les protéines végétales peuvent à elles seules répondre aux besoins nutritionnels et aux besoins en énergie dans le cadre d'une alimentation végétale variée.

Utilisation au quotidien

L’idéal est d’avoir une consommation variée intégrant les légumineuses ((lentilles, haricots, pois, fèves, soja et ses dérivés comme par exemple le tofu), les céréales comme le quinoa ou encore les oléagineux (noix, noisettes ou encore amandes). Ces différents produits se marient très bien dans les préparations culinaires.

Voici ci-dessous, une dizaine de protéines végétales à consommer (valeur indicative de protéines pour 100g de produit cuit) :

  • La spiruline (57g / 100g).
  • L’edamame, des graines de soja immatures que l’on cuit à la vapeur ou dans l’eau bouillante (43g /100g).
  • Les cacahuètes (23g/100g).
  • Les amandes (22g/100g).  
  • Les noix (15g/100g).  
  • Le tofu (14g/100g).

Mais également les autres légumineuses, comme les lentilles, les haricots et les pois. Dans les légumes, on trouve également des protéines comme par exemple dans les épinards, le chou kale ou le brocoli.

Ils ont essayé ... Les protéines végétales

0% d'avis positifs
0% Complete
( 0 personnes )

Soyez le premier à laisser votre témoignage

Aucune parole d’expert pour le moment